Les premières méthodes du Conservatoire national : pédagogie et transmission du répertoire musical

14 janvier 2015, INHA, salle Vasari (2 rue Vivienne, 75002 Paris)
(9h30-17h30)
Organisation : Rosalba Agresta, Cécile Reynaud

Parmi l’imposant corpus pédagogique musical produit au XIXe siècle, les quatorze méthodes éditées entre 1800 et 1814 par l’Imprimerie ou Magasin de musique du Conservatoire s’imposent comme l’expression du premier discours didactique de l’institution. Rédigées par un ensemble de professeurs et validées par les conseils internes de l’établissement, les méthodes « officielles » veulent fixer et  uniformiser, selon un idéal de clarté et de rationalité, les principes régissant l’enseignement de chaque discipline. Ces ouvrages répondent pour la plupart à un schéma pédagogique commun – une section théorique suivie d’exercices techniques et d’extraits du répertoire. Articulant dimension technique et dimension artistique, cette vaste entreprise répond donc à des motivations qui sont à la fois pédagogiques, idéologiques et esthétiques.

 
La présente journée accompagne les travaux en cours menés dans le cadre de l’ANR HEMEF pour l’édition savante de ces ouvrages pédagogiques : ces derniers y sont étudiés tant du point de vue synchronique – diffusion de la pédagogie du Conservatoire à Paris, en province et, bientôt avec les traductions, à l’étranger – que diachronique – influence des méthodes officielles sur l’enseignement musical en France tout au long du XIXe siècle.
Vecteurs de transmission du répertoire musical, répertoriant des ensembles de traits techniques propres à l’école qu’ils illustrent, sources de représentations iconographiques inédites sur l’exécution musicale et le travail de l’instrumentiste, ces ouvrages pédagogiques livrent une image irremplaçable de l’état des visées éducatives, des connaissances techniques et organologiques, enfin de l’environnement musical dans lequel évoluaient les élèves du Conservatoire. L’étude des sources (manuscrites et imprimées) ainsi que les questions méthodologiques posées par l’édition critique de documents du début du XIXe siècle guident cette première journée d’étude.

 

Programme

9h30 Accueil
9h45 Introduction : Elizabeth Giuliani, directrice du Département de  la Musique, BnF
Cécile Reynaud, Rosalba Agresta, BnF, EPHE, IReMUS

Matinée Présidente de séance Catherine Massip
10h Jean-Pierre BARTOLI et Muriel BOULAN, Université de Paris-Sorbonne
Une nouvelle édition du Traité de Catel : un point sur la recherche

10h30 Emmanuel HONDRÉ, Cité de la Musique
La Méthode de flûte d’Antoine Hugot et Johann Georg Wunderlich

11h-11h15 Discussion
11h15 Pause

11h30 Pascal DUC, Les Arts florissants
Des modes de jeu encore peu explorés

12h Clotilde VERWAERDE, Université de Paris-Sorbonne
Transcrire les extraits musicaux des méthodes du Conservatoire : entre modernisation et transmission d’un concept musical

12h30-12h45 Discussion
12h45-14h00 Déjeuner

Après-midi Président de séance Jean-Pierre Bartoli
14h Cécile KUBIK, CNSMDP/Université Paris-Sorbonne
La Méthode de violon de Baillot, Rode et Kreutzer : influence et références dans les méthodes pédagogiques de violon françaises du XIXe siècle (1803-1908)

14h30 Catherine MASSIP, IReMUS
Préparer l’édition de la Méthode de violoncelle de Pierre Baillot : sources, exemples musicaux

14h30-14h45 Discussion
14h45-15h Pause

15h Rosalba AGRESTA, BnF, EPHE
Les méthodes de piano de Louis Adam

15h30 Cécile Davy-RIGAUX, CNRS/IReMUS
Les méthodes de plain-chant et de serpent du Conservatoire, premières analyses

16h Karine BOULANGER et Cécile REYNAUD, CNRS/Centre André Chastel, BnF
La Méthode de chant du Conservatoire : des sources pour l’histoire de la musique vocale

16h30-16h45 Discussion
16h45-17h15 Questions générales et conclusions

Histoire de l’enseignement public de la musique en France au XIXe siècle (1795-1914)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search